En 2022...

PAREDES fête ses 80 ans
Restez connectés tout au long de l'année !


L'année 2022 marque un temps fort pour PAREDES : nos 80 ans. A cette occasion, nous avons souhaité vous partager notre histoire à travers les dates clés, les portraits des personnalités qui ont marqué le Groupe et nos produits emblématiques. Pour célébrer notre anniversaire, suivez-nous tout au long de l'année pour des interviews exclusives, des jeux concours surprises et des journées d'animation spéciales.
(Re)découvrez aussi PAREDES et ses engagements en vidéo.


Les
débuts

PAREDES c’est le nom d’une famille, qui commence par l’union de Jeanne et Simon, immigrés espagnols, dans les années 20 en France. PAREDES c’est aussi le nom d’une entreprise familiale, indépendante, empreinte de valeurs humaines fortes, qui a révolutionné le monde de l’hygiène en France en créant le marché de l’usage unique.

La
prospérité

La 1ère usine de transformation de la ouate voit le jour en 1981 : PANADAYLE (PAredes - NAdal - AYlagas - LErond).
Aujourd'hui repabtisée Paredes Fab, c'est un outil de production moderne et compétitif, qui valorise le "Made in France" et le savoir-faire papetier.

Des personnalités

Les personnalités qui ont marqué PAREDES tout au long de son histoire, et ont bâti une entreprise innovante au service de ses clients.

Simon et Jeanne PAREDES

Simon PAREDES (1898 - 1970) - Jeanne PAREDES (1898 - 1973)


Simon PAREDES est né à Carthagène, en Espagne. A 20 ans, il est embauché par l’armée française pour nettoyer les tranchées de la guerre 14-18 à Verdun. Une fois le travail finalisé, il reprend la route en direction de l’Espagne. En chemin, il traverse Lyon, ville entourée de deux fleuves, dont il tombe sous le charme.

Il s’établit à Villeurbanne où il est embauché comme homme de service du notaire de Villeurbanne. En 1920, il épouse Jeanne GARCIA, elle aussi issue d’une famille d’immigrés espagnols. De leur union naissent deux garçons et quatre filles.

Simon et Jeanne créent leur première entreprise de récupération de tissus à Villeurbanne. En 1932, ils ont accumulé quelques économies et décident de retourner vivre en Espagne. Ils confient la gestion de leur entreprise à la sœur de Jeanne. De retour en Espagne, ils créent une deuxième entreprise de récupération de tissus, destinés à être transformés en chiffons pour les industriels.

Au vu du contexte économique et politique en Espagne dans les années 30, Simon et Jeanne PAREDES reviennent en France en 1938. En cette période d’après-guerre, les populations manquent de tout, et notamment de matières premières comme les métaux ou le tissu. Ils reprennent les rênes de leur entreprise à Villeurbanne. Les statuts de l’entreprise sont redéposés en 1942 et PAREDES devient, avec l’entrée des deux fils Joseph et Pierre, la société Paredes et fils, spécialisée dans l'essuyage textile pour l’industrie.

Un terrible accident de la route a lieu en 1962, dans lequel les deux jeunes filles du couple, Carmen et Marianne, trouvent la mort. La famille se resserre autour de Simon et Jeanne, qui ne souhaitent plus rester aux commandes de PAREDES.

Ils font appel à leur gendre, André LEROND, qui accepte de les rejoindre et met un terme à sa carrière sportive professionnelle.
Il constitue une véritable équipe avec l’appui et le dévouement de ses beaux-frères, Joseph PAREDES, Jacques NADAL et Félicien AYLAGAS. Seul Pierre PAREDES, grand blessé de guerre, ne peut figurer dans cette équipe.



André LEROND (1930 - 2018) - Jeanne LEROND (1930 - 2017)


Originaire du Havre, André LEROND, orphelin très jeune, a débuté sa carrière en 1951 à l’AS Cannes avant de rejoindre rapidement l’Olympique Lyonnais. Il restera à l’OL, dont il fut également le capitaine jusqu’en 1959, avant de porter les couleurs de la France. Comptant 31 sélections en équipe de France, il a participé à la Coupe du Monde de 1958 en Suède, au terme de laquelle les Bleus se sont classés 3èmes. A l’âge de 33 ans, il met fin à sa carrière pour reprendre les rênes de PAREDES. 

Le 14 juillet 1968, sous son initiative, 5 chiffonniers, messieurs Meyer, Minot, Rassat et Raynaud, se rencontrent à Lyon. C’est la naissance du Groupe PROP dont les statuts seront déposés par la suite en 1972. PAREDES rencontre un franc succès auprès des industriels avec sa bobine d’essuyage. Alors que le textile représente le principal moyen d’essuyage des mains et que les exigences en hygiène grandissent, M. LEROND souhaite élargir les possibilités d'utilisation de la ouate de cellulose. Il se tourne naturellement vers l’essuyage corporel et oriente véritablement le marché. Focalisé sur l’innovation, il recherche un système permettant de rationaliser la consommation des essuie-mains et de se démarquer des acteurs du marché.

A la foire de Lyon de 1974, Simon PAREDES (petit-fils du fondateur) convainc André LEROND de rencontrer M. GRANGER, ingénieur inventeur. Ensemble, ils mettent au point le tout premier distributeur d’essuie-mains à coupe automatique, « autocut ». André LEROND dépose le brevet du PAREDIS, exclusivité mondiale, pour une durée de 25 ans. Il crée véritablement le marché de l’usage unique en France, en vrai précurseur. Le PAREDIS fera la richesse de PAREDES entre 1975 et les années 2000.

En 2012, M. et Mme LEROND sont contraints de se retirer pour cause de maladie. Durant leur mandat, ils ont géré leur entreprise et leurs salariés comme une famille. N’ayant pas eu d’enfants, ils ont consacré leur vie entière à PAREDES et ont œuvré pour l’intégration professionnelle des jeunes de la région. Le duo a porté PAREDES jusqu’à en faire le 2ème acteur français sur le secteur de l’hygiène professionnelle. 

Le 15 février 2017, le Groupe apprend le décès de Mme Jeanne LEROND, née PAREDES, à l’âge de 87 ans. Et le 8 avril 2018, PAREDES perd son capitaine, aussi âgé de 87 ans. Ses obsèques ont lieu le 14 avril à Bron et un grand nombre de salariés ont fait le déplacement. Jean-Michel AULAS, président de l’OL, fera son oraison funèbre. En tant qu’ancien capitaine de l’OL, la presse lui rend un hommage unanime.

André et Jeanne LEROND André et Jeanne LEROND
Au-delà de sa carrière sportive, M LEROND fut le capitaine de PAREDES pendant 50 ans. Aux côtés de sa femme Jeanne, grâce à son côté innovant et son humanité, il a porté l’entreprise jusqu’à en faire un groupe leader sur son marché en France et en Italie.

Simon PAREDES

Simon PAREDES - petit-fils du fondateur


Le 2 janvier 1969, Simon PAREDES, fils unique de Renée et Joseph PAREDES, intègre l’entreprise familiale à l’âge de 23 ans sur le site de Villeurbanne. Il prend une fonction commerciale et évoluera ensuite en tant que Responsable Commercial.
En 1974, après la rencontre avec M. GRANGER à la Foire de Lyon, Simon PAREDES joue un rôle déterminant dans le lancement du PAREDIS en développant les arguments de vente, les études économiques comparatives et toute la communication.

C'est à la création de PAREDES PCA, en 1978, qu'il prend la direction de PAREDES Marseille. Tout au long de sa carrière, il décrochera de gros marchés comme Sodexo, Carrefour ou APHM. Il développera considérablement la base clients du Groupe et notamment dans le secteur de la santé. En 2002, Simon PAREDES quitte la direction de Marseille pour prendre la direction des Clients nationaux de PAREDES au sein du GIE PROP. 

En 2016, Simon PAREDES amorce une transformation. Il découvre une étude réalisée sur la distribution BtoB et comprend très rapidement que la société doit se moderniser pour assurer sa pérennité.
Le 1e pilier de la transformation se concrétise en janvier 2017 par un nouveau positionnement et une nouvelle identité visuelle. Dans ce nouveau logo, les 2 « P » de PAREDES se rejoignent pour incarner la rencontre entre PAREDES (en bleu) et ses clients (en orange). Les deux gouttes d’eau représentent l’hygiène. La base line simple et explicite « Par-delà nos produits, vous accompagner », traduit de la volonté de PAREDES de se différencier par ses offres globales et son accompagnement des clients.

De 1974 à 1999, le Groupe s’est enrichi grâce à l’exclusivité conférée par le brevet du distributeur à coupe automatique. Une fois le brevet tombé dans le domaine public, le chiffre d’affaires stagne et PAREDES ne parvient pas à retrouver le chemin de la croissance. Dans ce contexte, après plusieurs mois de travail, le programme de transformation #DEFI2022 est officiellement lancé le 13 octobre 2017. #DEFI2022 consiste en une stratégie audacieuse, centrée sur le client, l’innovation, la transformation digitale et l’excellence opérationnelle. Les collaborateurs ont été largement impliqués dans la définition de ce plan stratégique.

Simon PAREDES est nommé Président du Conseil d’Administration. Celui-ci compte également sa fille, Eva PAREDES, et Jean-Jacques BONNIOL, époux de Marianne PAREDES.

Simon AYLAGAS - petit-fils du fondateur


Simon AYLAGAS, fils de Victorine PAREDES et de Félicien AYLAGAS, est né le 6 janvier 1947. Il a travaillé pendant plus de 40 ans dans le Groupe, avec la responsabilité des achats et de la logistique.

Tout au long de sa carrière chez PAREDES, Simon a su tisser des liens importants avec les fournisseurs, ce qui, au-delà de bénéficier de tarifs compétitifs, a permis au Groupe d’obtenir des aides lors des marchés importants; de traverser les pénuries, de ouate en particulier; de bénéficier des nouveautés avant les autres distributeurs. Simon a géré la logistique et a suivi toutes les constructions réalisées par le Groupe, y compris le site d’Aubagne. Il a créé et développé le SAV, en insistant sur la valeur ajoutée de ce service, qui devait être reconnu « financièrement ».

En 1974, après la rencontre entre Simon PAREDES et M. GRANGER, l’inventeur du Paredis, Simon AYLAGAS a suivi tous les développements, testé tous les prototypes, négocié les moules, suivi l’élaboration des consommables, du choix des ouates jusqu’à la réalisation des produits.

Eva PAREDES
Simon AYLAGAS avait déjà été, en 1988, le réalisateur de la « campagne d’Italie ». Après la création de PAREDES ITALIA, plus de 6000 appareils sont posés en 3 semaines dans toute l’Italie par les équipes SAV françaises, supervisées par Simon AYLAGAS : cette campagne restera une étape mémorable dans les annales de la vie du Groupe.

Dans le cadre du marché UniHa, et aux côtés de Simon et Eva PAREDES, il a mis en place toutes les installations et le suivi. Fort de ses expériences menées en Italie, Simon AYLAGAS réussit la prouesse d’assurer la pose de 190 000 distributeurs en une année.

En 2012, André et Jeanne LEROND sont contraints de se retirer pour cause de maladie. Simon AYLAGAS est alors nommé Directeur Général du Groupe, poste qu’il occupera jusqu’à son décès en 2014.

Eva PAREDES

Eva PAREDES - fille de Simon PAREDES


En Juillet 2007, Eva PAREDES, diplômée HEC Paris en Relations Internationales, rejoint le Groupe en qualité de Responsable Marketing stratégique et Coordination Grands comptes. Elle initiera notamment des enquêtes marketing auprès de grands groupes comme Système U.

En 2009, elle intègre aux côtés de son père, Simon PAREDES, le service des clients nationaux du GIE PROP afin de développer le portefeuille des clients existants et représenter les intérêts de PAREDES auprès du GIE. Durant toute cette période, Eva PAREDES met en place un grand nombre de processus et statistiques, facilitant la gestion et l’organisation des comptes nationaux ainsi que le reporting.

Après Imestia et Korian, UniHA* essuie-mains est le 3ème grand marché national remporté par PROP. Ce dossier, conduit par Eva et Simon PAREDES, contribue à la notoriété de PROP et à sa pérennité. Ce contrat représente 190 000 distributeurs d’essuie-mains dont 90 000 PAREDIS. Ce marché, de par son importance, restera dans les annales du Groupe.
En 2018, Eva PAREDES rejoint le Conseil d'Administration du groupe PAREDES.

*Union des hôpitaux pour les achats = 48 centres hospitaliers français

François THUILLEUR - Président Directeur Général

En 2017, le Conseil d’Administration, aidé par Xavier DURTESTE et Christian VIDALENCHE, les deux Directeurs Généraux, s’attèle à trouver un nouveau Directeur Général pour le Groupe. Le 4 octobre 2017, François THUILLEUR est nommé Directeur Général.

François THUILLEUR est un cadre dirigeant particulièrement expérimenté en matière de gestion de centres de profit, de transformation et de digital. Il a réalisé l’essentiel de sa carrière dans la distribution BtoC et BtoB chez Renault-Nissan, puis Rexel.
Recherchant une aventure entrepreneuriale, il est séduit par le plan de transformation #DEFI2022. Tout en engageant ce plan, il renforce et réorganise le Comité Exécutif avec de nouveaux talents : Finances, Achats, Supply Chain et Ressources Humaines.

Après un début de redressement économique accompli en 2018 avec une progression de l’EBE pour la première fois depuis 2010, 2019 doit marquer un retour à l’équilibre des comptes grâce à une accélération de la transformation du Groupe.

François THUILLEUR
En janvier 2019, tous les managers du Groupe sont conviés à la convention REMONTADA à Bron. Ce rassemblement a pour objectif de mobiliser les équipes autour des enjeux de la stratégie 2019-2022 et d’insuffler le rebond nécessaire à PAREDES. Fabien PELOUS, ancien capitaine de l’équipe de France et du stade Toulousain de Rugby a accompagné cet événement en partageant son expérience. Ce fut l’occasion pour les équipes de faire le lien entre les enjeux des sportifs de haut niveau lors de rencontres importantes et ceux de PAREDES pour les années à venir. Un beau moment d’échange et de convivialité pour les équipes.

Le même mois, la nouvelle stratégie est dévoilée à la presse lors d’une conférence de presse menée à Lyon, puis à Paris. François THUILLEUR présente les axes majeurs de cette nouvelle stratégie et sa mise en place au sein de PAREDES, qui se concrétise notamment par la nouvelle organisation commerciale mise en place le 1er janvier 2019.